element_symbio

NV 200

element_symbio

HY E-NV 200


Fréquence des arrêts, nombre élevé de kilomètres parcourus chaque jour, nécessité de limiter le temps d’immobilisation du véhicule et de disposer d’un espace bagages suffisant…

 

Les professionnels du taxi sont par nature soumis à de multiples contraintes dans le choix de leur véhicule. Pour leur permettre d’y répondre tout en anticipant les réglementations mises en place par les villes pour améliorer la qualité de l’air,

 

Symbio a intégré un système hydrogène dans le e-NV 200 de Nissan, un van de 5 à 7 places très utilisé dans le secteur des taxis. Le prototype a été présenté lors de Fuel Cell Tokyo 2017, le plus grand salon international spécialisé sur les technologies de l’hydrogène.

En réussissant l’intégration de sa technologie hydrogène dans le e-NV 200, Symbio a démontré :

 

  • Sa rapidité d’action. Les études d’intégration et d’architecture véhicule – nécessaires pour que ce dernier réponde à la réglementation sur le transport des voyageurs -, ont été menées en moins de trois mois.

 

  • Sa capacité d’innovation : la pile, d’une puissance de 15 kW, a été développée pour répondre au besoin et au cycle d’usage des taxis. Elle augmente significativement l’autonomie (700 km en mode urbain et périurbain, avec une consommation de 12,5 kWh aux 100 km) et la puissance du véhicule (plus de 82 kW additionnels) par rapport à un équivalent à batterie seule.

 

  • Sa recherche constante d’optimisation : le système hydrogène, très compact, s’intègre sous le capot du véhicule sans modification du système électrique. Pour conserver un maximum d’espace intérieur disponible (passagers et coffre), les deux réservoirs hydrogène ont quant à eux été intégrés sous les sièges arrière.

Pour les chauffeurs de taxis, la solution proposée par Symbio offre deux grands avantages :

  • La rapidité de la recharge hydrogène : 3 minutes (700 bars) suffisent pour faire « le plein ».

 

  • Une autonomie suffisante pour un usage intensif : grâce à au système hydrogène, l’autonomie du véhicule est multipliée par deux par rapport à son équivalent à batterie seule.

 

  • Il peut ainsi parcourir plus de 700 km en mode urbain et périurbain et 500 km en cycle mixte, ceci été comme hiver – en période de froid, la chaleur dégagée par le fonctionnement de la pile est utilisée pour chauffer l’habitacle du véhicule, préservant ainsi son autonomie.